fbpx

Créer un nouveau JM-Oxfam

Il n’existe pas encore de JM-Oxfam dans votre école secondaire ? Vous êtes quelques élèves et/ou enseignant.e.s motivé.e.s par ce projet ? On vous explique tout ce qu’il faut pour créer un nouveau JM-Oxfam, rien de bien compliqué !

Créer un nouveau JM-Oxfam

Un nouveau JM en quelques étapes

Pour vous lancer, il faut être au moins 8 jeunes (de 14 à 18 ans) et 2 adultes (professeur·e·s, éducateurs/trices,…). Idéalement, vous êtes une équipe de volontaires et vous vous engagez au minimum pour une année scolaire. Le projet JM a cependant pour objectif de durer et de se renouveler en intégrant de nouveaux/elles élèves chaque année.

À l’aide de la vidéo et des brochures de présentation des JM-Oxfam, constituez votre équipe et présentez votre projet à la direction. Assurez-vous d’obtenir le soutien de l’institution. L’équipe EduAction peut venir vous rencontrer ainsi que vos collègues et votre direction pour présenter le projet et répondre à toutes les questions pratiques ou philosophiques que l’école se pose.

Le projet existe depuis longtemps partout en Fédération Wallonie-Bruxelles, il est donc bien rôdé et bien encadré.

La prochaine étape est de nous contacter afin de suivre une formation d’une demi-journée pour nous rencontrer, recevoir des outils et toutes les infos pratiques sur les JM, vivre un premier jeu sur le commerce équitable. A l’issue de cette formation, votre équipe pourra décider de s’engager ou non.

Vous recevrez un accès pour commander des produits équitables, les outils de campagne et les invitations aux journées. Vous entrez dans le mouvement des JM-Oxfam !

Les JM-Oxfam ne s’arrêtent pas aux actions réalisées dans leurs écoles.

FAQ des JM-Oxfam

  • Est-ce que les JM-Oxfam font du bénéfice comme une jeune ou mini-entreprise ?

    Les JM-Oxfam forment avant tout un projet pédagogique s’inscrivant dans l’Education à la Citoyenneté Mondiale et Solidaire. Le but n’est pas de donner aux jeunes à goûter aux joies de l’entreprenariat, mais plutôt de susciter l’engagement pour un monde plus juste et solidaire en découvrant les enjeux actuels de la mondialisation, en réfléchissant aux injustices systémiques, à notre impact sur d’autres êtres humains et sur la planète. Le JM est un laboratoire d’actions militantes et de sensibilisation. Il est également un petit magasin proposant au jour le jour une alternative très concrète dans l’école : des produits issus du commerce équitable. Sur ces produits, le JM reçoit 10% du prix de vente en notes de crédit, mais ce « bénéfice » doit servir en priorité à éponger des pertes, trous dans la caisse et invendus, et en second lieu, il doit être utilisé à servir le JM dans l’esprit du projet : matériel pour le JM, don à une association, à un partenaire d’Oxfam…

    Cela étant, le JM est aussi exploité pédagogiquement par certaines options « vente » ou « marketing » car il permet aux élèves de ces filières techniques de s’initier à la tenue d’un vrai petit magasin dans l’école tout en réfléchissant à notre rôle de consommateurs/trices et en découvrant les concepts de commerce équitable, travail décent, souveraineté alimentaire, économie du donut chers à Oxfam.

  • Puis-je démarrer un JM dans l'enseignement spécialisé ?

    Nous serions ravis de vous accueillir dans le mouvement des JM-Oxfam, quelque soit le type et forme d’enseignement spécialisé dans lequel vous travaillez et quelque soit le groupe d’élèves avec lequel vous voulez démarrer un tel projet. Nous ne prétendons pas que tous nos outils et toutes nos activités sont à chaque fois les plus adaptés pour tous les publics mais nous aurons à cœur de construire avec vous un parcours intéressant pour les jeunes, un petit magasin de commerce équitable, des jeux et des animations puisé dans notre vaste répertoire.

    Certaines écoles de l’enseignement spécialisé ont déjà accueilli un JM comme l’école Escalpade à Limal (forme 1, forme 4).

  • Est-ce qu'on peut démarrer un JM-Oxfam en dehors de la Belgique ?

    Le projet des JM-Oxfam coordonné par Oxfam-Magasins du Monde est proposé aux écoles secondaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous ne pouvons assurer de formations gratuites, de livraisons de produits équitables que sur ce territoire. Nos publications, animations, campagnes et jeux sont en français, et ne sont empruntables par livraisons que sur ce même territoire. Cependant beaucoup de jeux à télécharger sont utilisés au delà de nos frontières.

    En Flandre, c’est Oxfam Belgique (anciennement Oxfam-Werelwinkel et Owfam-Solidarité) qui coordonne les WoS (Wereldwinkel op School) l’équivalent des JM-Oxfam. En France, l’ONG Artisans du Monde avec d’autres associations propose également aux écoles de prétendre au label des « Ecoles de Commerce Equitable », à travers cette démarche, les jeunes peuvent s’investir également. Au Québec, il existe les Magasins du Monde Oxfam-Québec directement inspirés des JM-Oxfam.

    Vous souhaitez en savoir plus sur le projet, connaitre ses atouts pour s’en inspirer dans votre pays, région ? N’hésitez pas à nous contacter…

  • A quel âge s'adresse le projet des JM-Oxfam ?

    Nous conseillons vivement de créer un JM-Oxfam avec les élèves les plus âgés de l’enseignement secondaire (4ème, 5ème, rhétos, 7ème) car le projet demande une certaine gestion du groupe, des actions que les élèves veulent mener et du petit magasin. Les élèves plus jeunes sont plein d’enthousiasmes mais ne mesurent pas toujours le temps nécessaire, l’implication, la bonne communication, le nombre de tâches et la coordination nécessaire au bon déroulement du projet. Cela ne doit cependant pas freiner les enseignant.e.s qui souhaiterait tenter l’aventure avec des élèves du cycle inférieur, mais il faudrait assurer un bon encadrement des élèves, et sans doute assurer un apprentissage (qui ne va pas toujours de soi) à une certaine autonomie des élèves dans la gestion du JM.

    Cependant, le public vers lequel les actions du JM rayonnent est bien l’ensemble de l’école secondaire, adultes compris. C’est pourquoi les jeux et outils pédagogiques sont généralement destinés aux jeunes de 12 à 18 ans, afin que les jeunes du JM puissent les animer pour toutes les années…

  • Puis-je faire du JM-Oxfam un projet de classe ou d'option ?

    Les JM-Oxfam sont en principe des équipes composées d’élèves et de profs volontaires qui se réunissent donc en dehors des cours (pendant les pauses, sur le temps de midi, parfois même après l’école, le mercredi après-midi). Que le projet ne soit pas imposé garantit une certaine motivation des élèves. Il permet aussi un projet inter-classes, inter-options, inter-années dans l’école ce qui provoque d’autres rencontre, une autre dynamique entre les élèves et avec les enseignant.e.s. Il n’y a pas d’évaluation, d’examens à la fin du projet. C’est la manière habituelle d’organiser un JM-Oxfam.

    Cependant, des écoles et des enseignants proposent plutôt à une classe ou une option de s’emparer du projet (notamment dans l’enseignement technique et professionnel où certaines options ventes ou animation trouvent des correspondances entre le projet et le programme de cours). Il n’y a aucun problème à mener le JM-Oxfam de cette manière, une partie des JM-Oxfam actuels fonctionnent ainsi.

    Quelques remarques :

    -Il sera sans doute plus difficile de garder la motivation des élèves qui le voient comme un projet obligatoire (le projet peut aussi être proposé à la classe en début d’année, sans être imposé ?). D’un autre côté, cela permet à des élèves peu preneurs de découvrir quelque chose de nouveau (le magasin, le commerce équitable, les thématiques, les animations) qui peut en accrocher certain.e.s.

    -Les JM-Oxfam ont souvent peu de temps pour se réunir. Si vous allouer du temps de cours à ce projet, vous pourrez aller plus loin avec les élèves (visites, animations, gestion du magasin de A à Z, etc). C’est un bel avantage pour faire vivre le projet avec vos élèves. N’hésitez pas à découvrir tout ce qu’Oxfam et d’autres ONG peuvent proposer pour créer un trajet pédagogique avec les élèves tout au long de l’année.

    -Le projet des JM a pour vocation d’être pérenne dans l’école. Un projet de classe ou d’option implique pour l’enseignant.e de toujours redémarrer à zéro chaque année. La motivation des élèves sera très fluctuante en fonction de la dynamique de groupe et en fonction de la perception qu’ont les élèves du projet dans l’école (est-ce nouveau ? est-ce un vieux projet ? comment les élèves percevaient le projet dans l’école avant qu’ils ne soient à leur tour invités à y participer ?).

  • Combien de temps doit durer un JM-Oxfam ?

    Le projet JM-Oxfam a pour objectif de devenir pérenne dans l’école. Il se renouvelle chaque année avec de nouveaux élèves qui arrivent et des élèves qui le quittent. Il vit sa vie en fonction de la dynamique du groupe avec des moments plus forts et des moments plus creux.  Les enseignant.e.s qui l’encadre peuvent l’accompagner pendant quelques années avant de passer le flambeau à d’autres collègues.

    Au moment de la création d’un nouveau JM, il est cependant demandé au groupe de s’engager au moins pour une année. Il est toujours possible de clôturer en avertissant le service EduAction et en s’assurant que le JM n’a pas de factures encore impayées. Il est toujours possible de recréer un JM qui s’est arrêté quelques années plus tôt dans l’école.

    La plupart des JM ont une longue durée de vie et les plus anciens JM datent de 1993 !

  • Que peut vendre le JM-Oxfam ?

    La vente d’une alternative équitable à l’école est une des missions des JM-Oxfam (pas la plus importante, ni la seule !). Les JM-Oxfam peuvent se faire livrer tous les produits commercialisés par Oxfam-Magasins du Monde.

    Cependant, il est conseillé de vendre au jour le jour uniquement des produits d’épicerie qui seront achetés par les élèves et enseignants (barres de céréales, chocolat, snacks, boissons, thé, café…) et de réserver des produits plus spécifiques et l’artisanat pour des ventes spéciales (fête à l’école, marché de Noël, journée pédagogique…).

    Ce n’est pas tout, il est tout à fait possible pour les JM-Oxfam de vendre d’autres produits qui s’inscrivent dans la philosophie du projet. Il faudra cependant penser à tenir une comptabilité séparée. C’est ainsi que certains JM proposent des pommes bio et locale, du riz au lait bio d’une ferme de la région, des paniers de légumes à venir chercher à l’école…